Oksa Pollock Tome 1 L’Inespérée de Anne Plichota et Cendrine Wolf

oksa-pollock,-tome-1---l-inesperee-227340

Le spitch :

Oksa Pollock, 13 ans, pensait être comme tout le monde, mais ce soir, tout a changé… Un peu angoissée par la rentrée dans son nouveau collège, Oksa déclenche tout à coup des phénomènes étranges dans sa chambre. Un coin de son bureau prend feu, ses cartons de déménagement par encore défaits explosent… Elle qui a toujours rêvé d’être ninja, voilà qu’elle se découvre des dons surnaturels ! Perdue et terrifiée, elle se garde bien d’en parler. Mais ce n’est pas fini. Le même soir apparaît sur son ventre une mystérieuse empreinte. Mise dans la confidence, sa grand-mère, l’excentrique Dragomira, lui avoue de secret de ses origines : la famille Pollock vient d’Edefia, un monde invisible caché quelque part sur Terre. Oksa est leur Inespérée, leur seul espoir d’y retourner. Oksa ne sera plus jamais la même. Et malgré l’aide de son meilleur ami Gus, il va lui être bien difficile de concilier sa vie de collégienne ordinaire avec l’accomplissement de son stupéfiant destin.

Mon avis : 

J’ai eu beaucoup de mal à accrocher au début du livre, la mise en place du décor et des personnages est longue mais j’ai persévéré et j’ai finalement pas mal aimé. C’est légèrement comparable à Harry Potter ; elle est magicienne, c’est une jeune ado, elle est « l’élue », elle ne sait rien de son monde d’origine etc. J’ai beaucoup aimé aussi les créatures inventées, notamment le Foldingot (et sa Foldingote), qui a une façon bien particulière de parler, un véritable remède anti-déprime ! En voici un exemple :

Le Foldingot s’interrompit. Son visage prit une étonnante couleur violette, signe qu’il ressentais de l’embarras.

– Les oreilles de la Jeune Gracieuse font l’absorption de nos paroles, sa présence connait la proximité…

Oksa parvenait désormais à décrypter le langage alambiqué de ces excellentes créatures. Aussi le sens de cette dernière remarque ne lui échappa-t-il pas…

– Hum hum… dit-elle

– Jeune Gracieuse, votre domesticité a pratiqué la surveillance zélée du garçon alité prénommé Gus, annonça le Foldingot en sortant de son abri. La Jeune Gracieuse doit recevoir l’information que celui qui est son ami a fait la rencontre avec la réanimation. Il revit !

 

Un très bon roman dont je vais lire la suite dans quelques temps, c’est certain !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s